Dans ce marché, seuls les "locaux" fréquentent les étals. Ici, les femmes se cachent pour éviter les photos des touristes.